Apropos des fiches


Comment rechercher efficacement dans les fiches ?

Vous pouvez rechercher les fiches qui vous intéressent de différentes manières :
- en entrant un ou plusieurs mots de votre choix dans la barre de texte (en haut)
- en sélectionnant un seul des différents critères : mot-clé ou pays d’origine
- en combinant la recherche texte et l’un des critères, ou en combinant deux critères entre eux.

Nous vous déconseillons de chercher à faire des recherches trop sophistiquées (en entrant par exemple du texte tout en sélectionnant un mot-clé et un pays) : vous risquez de n’obtenir aucun résultat !

Au sujet des fiches descriptives

Ces documents rapportent des cas dont nous avons soigneusement vérifié l’authenticité. Nous veillons à respecter scrupuleusement les principes de rédaction que nous nous sommes donnés, que ce soit par rapport au ton adopté, à la confidentialité, ou encore à la fiabilité des informations (pour plus d’information, consultez nos principes de base).

Lisez-les, téléchargez-les, imprimez-les, diffusez-les ! Ces fiches descriptives n’ont pas d’autres buts que de faire parler d’elles

cacher l'outil de recherche

Rechercher dans les fiches


8 Fiches descriptives trouvées

Malgré sa collaboration,
l’OCPM le fait arrêter dans ses locaux


Cas 250 / 16 juin 2014
Après 10 années passées en Suisse et le rejet définitif de sa demande d’asile, le Togolais « Dodji » est arrêté à l’OCPM en vue de l’établissement d’un laissez-passer et de son renvoi avec épouse et enfants. Saisis, les juges cantonaux jugent cette arrestation disproportionnée.
PDF - 119.2 ko
Cas 250 - PDF, 119.2 ko

Un geste désespéré qui aurait pu être évité


Cas 155 / 12 juillet 2011
« Ribkha », jeune femme érythréenne de 21 ans, demande l’asile en Suisse. Elle est renvoyée en Italie (renvoi Dublin). Sans aucun moyen de subsistance dans ce pays, elle revient en Suisse. Parfaitement informées de sa fragilité psychique, les autorités suisses décident de la renvoyer à nouveau. Au moment où arrive la police, « Ribkha » saute depuis le balcon du 3ème étage.
PDF - 128 ko
Cas 155 - PDF, 128 ko

Malgré l’impossibilité du renvoi, une famille passe 4 ans à l’aide d’urgence


Cas 246 / 7 mai 2014
Menacé en Palestine, « Issam » prend la fuite avec sa femme « Samra ». La Suisse leur refuse l’asile en 2003, décision confirmée sur recours en 2009. L’ODM, informé dès 2009 que le retour en Cisjordanie est rendu impossible par les accords d’Oslo, ne statue sur leur demande de réexamen qu’en avril 2014, malgré les graves problèmes psychiques de « Samra ». En attendant, le couple et ses 3 enfants seront restés 4 ans à l’aide (...)
PDF - 228.5 ko
Cas 246 - PDF, 228.5 ko

Soumis à l’aide d’urgence depuis 5 ans, il s’enfonce dans la précarité


Cas 081 / 30 juin 2009
« Aimé » vit à l’aide d’urgence depuis 2004. Depuis des années, son renvoi s’avère irréalisable. D’ailleurs, sa région d’origine est en guerre. En plus, il est père de deux enfants suisses. Il doit donc se résigner à vivre durablement dans des conditions de vie déshumanisantes. Théoriquement provisoire, l’aide « d’urgence » dure ici depuis 5 ans.
PDF - 91.2 ko
Cas 81 - PDF, 91.2 ko

Il cherche la sécurité, il trouvera l’exclusion
et les violences policières


Cas 123 / 30 août 2010
« Umar » fuit l’Irak parce qu’il craint d’être assassiné comme son père. Les autorités suisses ne croient pas à son histoire et lui demandent de partir. « Umar », qui ne peut se résoudre à rentrer, reste en Suisse dans un centre d’aide d’urgence puis dans la clandestinité. En 2010, une tentative d’expulsion se solde par des contusions et un pied cassé. Récit d’une exclusion.
PDF - 127 ko
Cas 123 - PDF, 127 ko

Brisée par des viols, elle reste par erreur 7 mois à l’aide d’urgence


Cas 010 / 18 juin 2007
Incapable de parler des viols qui l’ont traumatisée, "Yeshi" est frappée de non entrée en matière. Lorsqu’elle parvient à parler à sa thérapeute des violences qu’elle a subies, l’ODM laisse passer 7 mois avant de traiter sa demande de reconsidération. 7 mois de trop à l’aide d’urgence.
PDF - 80.6 ko
Cas 010 - PDF, 80.6 ko

Quatre enfants victimes de la pratique en matière de cas de rigueur


Fall 094 / 7 décembre 2009 - en allemand - pas de traduction disponible
Une famille de six personnes, qui vit en Suisse depuis 15 ans et dont les enfants sont tous nés et ont tous été éduqués ici, voit sa demande de permis humanitaire pour cas de rigueur être refusée, au motif que le père serait devenu un criminel. La famille a été exclue de l’aide sociale et vit dans un centre d’aide d’urgence, bien que, sans papiers d’identité, elle ne puisse être expulsée.

Minderjähriges Mädchen wird getrennt von ihrem Bruder untergebracht


Fall 264 / 14 août 2014 - Pas de traduction disponible - en allemand
PDF - 518.8 ko
Fall 264 - PDF, 518.8 ko