La LSDH dénonce une politique migratoire
qui conduit au désespoir

13.10.2010

Des tensions vives ont éclaté ce week-end dans le centre de détention administrative de Frambois, où sont enfermés des requérants d’asile déboutés ou des sans-papiers en attente d’expulsion. Dans un communiqué de presse, la Ligue suisse des droits de l’Homme (LSDH), qui se rend sur place chaque semaine, dénonce un climat alarmant palpable depuis déjà plusieurs semaines au cours desquelles des tentatives de suicide, une grève de la faim et plusieurs altercations ont eu lieu. La plupart des détenus ignorent tout sur l’évolution de leur procédure de renvoi et sur la durée de leur détention, incertitude qui conduit à un profond désespoir et à une détérioration de leur état de santé. La LSDH réclame la prise en compte de la protection de l’intégrité physique et psychologique des détenus. Ces derniers ont aussi droit au respect de leur dignité et des droits fondamentaux qui s’imposent à tout être humain qu’il soit débouté ou sans-papiers.

Source : communiqué de presse de la LSDH