Fiches relatives


15 mars 2012

Pas de permis pour une ado victime
d’abus sexuels dans son pays d’origine

Personne(s) concernée(s) : « Adriele » née en 1964 et sa fille « Renata » née en 1997 Statut : sans-papiers -> demande de permis B humanitaire Résumé du cas Depuis son arrivée en Suisse en 2004, « (...)
24 août 2009

Violences conjugales : on expulse la victime au lieu de la soutenir !

Personne(s) concernée(s) : « Luzia », femme née en 1975 Statut : permis B par mariage -> renouvellement refusé Résumé du cas Originaire du Brésil, « Luzia » rencontre en juin 2000 son futur mari, (...)
29 juillet 2010

Plus d’un an et demi pour obtenir son droit au regroupement familial

Personne(s) concernée(s) : « João », homme né en 1988, et sa mère Statut : à l’étranger -> permis B pour regroupement familial Résumé du cas En septembre 2008, « João » (20 ans) et sa mère, qui sont (...)
22 septembre 2009

Ausweisung einer Sans Papiers-Familie die bestens in der Schweiz integriert ist

Après avoir vécu quinze ans en Suisse sans statut légal, une famille demande une autorisation de séjour pour cas de rigueur. Les parents travaillent depuis leur arrivée, parlent allemand, ont un large (...)
22 janvier 2014

Victime de violences conjugales, elle doit partir

Personne(s) concernée(s) : « Sonia », née en 1976, et ses enfants nés en 2006 et 2008 Statut : autorisation de séjour -> non renouvellement Résumé du cas Dès 2004, « Sonia », Brésilienne, vit avec un (...)

Separarsi da un convivente violento può condurre all’espulsione dalla Svizzera


Caso 063 / 8.01.2009 - en italien - pas de traduction disponible

Pour lire, imprimer et diffuser cette fiche

PDF - 19.7 ko
Caso 063 - PDF, 19.7 ko
Mots-clés :
Pays d’origine : Brésil

Vittima di violenze coniugali, “Juliana” decide di separarsi dal convivente svizzero con il quale ha avuto un figlio. Senza tenere conto dei motivi che hanno condotto alla separazione, il Servizio dei permessi e dell’immigrazione del Canton Ticino le nega la proroga del permesso di dimora e le ordina di lasciare la Svizzera. La figlia maggiore e il figlio minore di nazionalità svizzera sono pure colpiti da questa decisione.